Génération X vs. Génération Y

La semaine dernière, Les Inrocks titraient « La Génération Y prend le pouvoir« . Horreur, qu’est-ce que c’est que c’est histoire ? Coincée entre les baby-boomers accrochés à leurs postes et leurs privilèges acquis et cette fameuse génération Y, se pourrait-il que la génération X, dont je fais partie, soit poussée vers la sortie la quarantaine non atteinte ? Réfléchissons…

Déjà, qu’est-ce que c’est que ce nouveau concept de « génération Y » ? Les Inrocks nous apprennent que ses membres sont « nés après 1980 » et, que, nourris à l’Internet dès leur plus jeune âge, ces fourbes auraient réussi à s’introduire sans crier gare dans le monde professionnel « grâce à leur maîtrise de l’informatique et leur capacité à écrire, tweeter, filmer, liver, éditer, tout en même temps ». Maintenant que vous le dites, n’avons-nous pas tous remarqué, effectivement, ce jeune aux dents longues d’à peine 25 ans devenu l’éminence grise de notre patron ? Ce « fondu du web » recommandé par un copain du boss qui, passées les premières semaines à vous faire de la lèche, s’est rapidement rendu indispensable et vous fait passer pour une ringarde en bout de course ? Les blogs et livres consacrés à la génération Y répètent que ces 15-30 ans subissent la crise de plein fouet et peinent à trouver un emploi, cantonnés qu’ils sont à des postes de stagiaire des mois durant. Je ne suis pas d’accord ! « De mon temps » (eurk), on devait également passer par un voire deux ans de stage sous-payé avant de prétendre à un CDD, et on ne se plaignait pas plus que ça ! En plus, quand on s’ennuyait à pleurer seul dans un bureau, on n’avait d’autre choix que de faire des solitaires ou des Dame de pique sur son PC. Aujourd’hui, les stagiaires peuvent carrément se faire la nouvelle saison de Dexter en streaming. Mais c’est un autre débat.

La génération Y serait-elle en train de décimer subtilement ses aînés de la génération X sans que la bataille n’ait même eu lieu ?

Les piliers de la campagne présidentielle ? Des community managers d’à peine 25 ans chargés de gérer la communication des politiques sur Facebook et Twitter, là où se gagneront certainement les quelques points qui départageront les candidats finalistes. La génération Y fait les tendances, alors que la X semble les suivre péniblement. Faut-il donc faire comme Nikos et rester connecté avec une horde d’adolescents prépubères pour « rester dans le coup » au détriment de sa vie personnelle (Nikos, 40 ans, toujours pas en couple) ? Est-on fini professionnellement à 40 ans ? Jamel sera-t-il poussé vers la sortie par Kev Adams ? Anna Wintour par les blogueuses mode ? Nous « digital mums » de la génération X (quitte à reprendre des termes marketing, allons-y), par des nymphettes au look de Camelia Jordana flanquées de leur MacBook 24/24h ?

Rebellons-nous ! Ok, nous avons connu le téléphone à fil zigouigouité qu’on devait partager avec nos parents, le Minitel (rose), Antenne 2, les stylos plume Shaeffer, les rétroprojecteurs, la télé en noir et blanc, l’avènement de Zara et de la carte bancaire, le Modem qui fait « Zzzzziiiiiiiiiiii Buuuuuuuuuuuuuuuuup », AOL et Club Internet. Mais est-ce que cela fait de nous des has-been ?

Alors les jeunes (houlala c’est vieux de dire « les jeunes ! »), on range ses dents et on écoute les sages. Je déclare ouverte la rubrique « Génération X », dans laquelle seront répertoriés le quotidien d’une vieille jeune, et le vôtre si vous souhaitez collaborer à la lutte contre l’extinction de la génération X !

Une réflexion au sujet de « Génération X vs. Génération Y »

  1. Bon, je pense que j’ai plus de 6 mois de retard sur ton article, mais je viens de découvrir ton blog, que j’ai lu d’une traite, tant il regroupe toutes mes préoccupations du moment (potin people inclus !!!)
    En ce qui concerne ton article… Née début 80, belle maman/maman a plein temps de deux garçons de 18 ans et 20 mois, je surfe forcement entre les groupes X et Y. J’ai les cernes et les problemes de babysittage de la génération X mais les conversations de la génération Y (j’aime bien Kev Adams, a mon grand consternement🙂 .
    Je pourrais me dire que je detiens le pouvoir suprême, le chromosome XY ! Mais en réalité, j’ai du mal a m’integrer dans les deux groupes, y’a forcement un moment où l’autre facette de ma personnalité les saoule… Alors ce blog me fait du bien, j’ai l’impression de m’y retrouver un peu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s