« La cour des grandes » recherche Hélène de la Fnac Saint-Lazare

fnacVous l’avez peut-être remarqué (ou pas), j’ai été bien moins assidue ces derniers mois. Pourtant, la télé a continué de me passionner, les people à m’énerver et mes fils à m’émerveiller (m’épuiser ou me consterner selon) mais voilà, notre foyer se préparait à accueillir un nouvel occupant.

Non, je n’ai pas discrètement mené une troisième grossesse ni fait appel à une mère porteuse mais signé avec un éditeur la promesse de rendre rapidement un manuscrit propre et sympatoche pour que de gentils libraires puissent ensuite accueillir le livre en bonne et due forme parce que bon, lui aussi, il allait bien falloir que quelqu’un le garde.

Voilà, c’est fait ! Le petit dernier a donc vu le jour le 8 avril. Il s’appelle « La cour des grandes« , et raconte la vie de quatre copines à l’aube de la quarantaine qui tentent tant bien que mal de concilier boulot, caca, amitié, mari et injonctions de parfaitutude le tout avec optimisme et le sourire s’il vous plaît parce qu’après tout, et c’est VRAI, les mères de familles auront toujours quinze ans (bha quoi ?). Bref, il y a beaucoup du blog, beaucoup de vos témoignages, de ceux des nanas de Terra, des copines, des copines de copines et des cousines du frère de la sœur de machin dont le mari est un gros salaud parti avec sa meilleure amie. La vie, quoi, avec beaucoup de comédie romantique dedans et de l’amour bien sûr histoire de frissonner aussi un peu quand même.

Voilà, j’espère qu’il vous plaira, et que ces héroïnes qui ne boivent pas de Cosmo en attendant le prince charmant, mais ramassent le linge de la maisonnée en chantonnant deviendront elles aussi des amies.

Vous me direz, MAIS QUEL RAPPORT avec Hélène de la Fnac Saint-Lazare ? Eh bien il est que ce matin, je suis allé voir mon dernier né à sa crèche, donc, discrétos en mode « non non, je ne suis pas une maman folle qui vient vérifier si on ne torture pas mon bébé », et que j’ai découvert avec bonheur le « coup de cœur du vendeur » signé d’une certaine Hélène, que j’aimerais remercier du fond du cœur pour son gentil petit mot qui résumera bien mieux que moi ce que j’ai voulu mettre dans ce roman de mamans. Hélène, si tu me lis, MERCI.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s