La grande chaîne du vomi

peluchevomit

*** Attention, certains passages sont susceptibles de heurter la sensibilité des lecteurs. Scatophobes, gerbophobes et célibataires, s’abstenir ***

Chaque hiver c’est la même chose. Ca commence comme ça un jour où la crèche vous appelle en pleine réunion pour vous prévenir que Petit Frère a vomi. Qu’il vaut mieux venir le chercher. Parce qu’il a vomi, quoi. Merde. Et que, du coup, vous devez tout laisser planté là pour aller chercher ce petit bonhomme qui, quelques heures plus tôt, déversait pourtant dans sa minuscule bouche, la boîte méthodiquement penchée au-dessus de son visage enthousiaste, des kilos de céréales au chocolat (oui, je sais…). Indigestion ? Vous ne voulez pas penser au pire mais osez, la peur au ventre, THE question taboue lorsque les nanas de la crèche vous le tendent, ravies de bouter hors du sérail ce dangereux pestiféré à bretelles

– Euh… il y a des gastros en ce moment ? faites-vous alors, l’air de rien, tendant les bras pour maintenir la bouche du malfaiteur le plus loin possible de votre nouveau manteau

– Ah euh ? (air surpris digne de l’Actor’s Studio) Oui peut-être quelques-unes. Céline ? Y’a des gastros en ce moment ?

– Nooooon, je crois pas. POURQUOI ? Petit Frère a la gastro ?

Air sévère de Céline en mode Petit Frère a chopé un truc pas net en traînant on sait pas où mais que c’est pas bien catholique et que s’il pouvait dégager vite fait avant de contaminer tout le monde avec sa maladie vénérienne ce serait pas plus mal. Tsss.

Le soir, Petit Frère mange peu. Vous le couchez, vous jetez enfin sur le canap’ après avoir lancé une machine avec le sac dégueulbi de fringues malodorantes que la crèche vous a rendu.

– Ca puuuuue, a dit le Grand fort à propos.

Et, alors que vous vous apprêtez enfin à checker les mails de boulot entassés depuis l’appel de la crèche…

– BHOUAAAAAAA OUIIIIIINNNNNN BOUAAAAAAABRUUUUUUUUU !

D’abominables sons gutturaux s’échappent de la chambre.

– Mamaaaaaaaan ! Petit Frère VEUUUUMIIIIIT !

Pataugeant dans des monceaux d’un liquide visqueux que, même ivre caisse à cinq heures du mat’ vous n’eussiez, au temps où vous n’aviez jamais vu du vomi ailleurs que sur un trottoir devant une discothèque, pas approché pour 100 000 euros en cash ni même un kebab, vous collez un gentil sourire sur votre visage pour rassurer Petit Frère qui a PEUR de tous ces trucs dégueus qui giclent de sa personne (et on le comprend).

– TOUT-VA-BIEN ! hihihi. Rendors-toi, toi !

– Mais ça pue. J’ai peur.

– Mais non, mais non. C’est toi qui pue hihi.

– Non c’est toi.

– Non c’est toi.

– Non c’est… Bon, DODOOOO !

Posage de l’enfant dans la baignoire, rinçage de l’abjecte matière. Sourires. Oh Doudou regarde trop mimi il glisse dans la baignoire sur son vomi je t’aime mon cœur TOUT-VA-BIEEEN maman gère grave. Qu’est-ce qu’il fout ton père ? Changeage de pyjama. Changeage des draps.

– Ca pue maman.

– DOUDOUUUUU ! hurle Petit Frère, pas bien au fait du temps de séchage d’une peluche trempée.

Oui bha Doudou il est mouillé, hein. Tiens, file-lui un doudou, toi.

Lançage de machine. Ouvrage des fenêtres. Pschittage de Shalimar. Repos sur canapé. Rentrage du père.

– Bonsoiiiir ! Ca va ? Ca pue, nan ?

– Vomi.

– Gastro ?

– È savent pas.

Concubin contourne la salle de bains en grimaçant.

– BHEUUUUUUUUU ! RHOOO BEUUUUUUU !

– Putain c’est quoi, ça ? Zavez invité Alien à une soirée pyje ?

Relavage, changeage de draps, baignoire hihi. TOUT-VA-BIEN. Lançage de machine. Posage de l’enfant au corps qui se vide dans lit tout propre. Odeur persistante dans atmosphère chargée.

Dans la nuit, vous jouez à nouveau à la poupée cracra, tremblante, tendant les mains dans l’obscurité vers l’horreur invisible, comme les candidats de Fort Boyard, les yeux mi-clos, blasée par ces gestes que vous avez assimilés telle une infirmière de guerre pas plus tourmentée que ça par sa dixième amputation du jour. Quelques heures plus tard, Concubin se lève d’un bond.

– BHEUUUUUUU GROUISHCRGEEEEEEE. (silence puis : ) Putain de gastro de meeeerde !

Il reste au lit. Mais ne peut pas beaucoup s’occuper de Petit Frère. Il est trop mal (c’est un homme. Les hommes souffrent beaucoup plus quand ils sont malades). On appelle la nounou en renfort. Céline et les copines de la crèche ont compris. Pour la gastro. « Mais NON ! Une hahaha gastro ? Non, non, c’est une indigestion, un p’tit virus », vous tentez. Nan nan nan elles veulent rien entendre. Pas de Petit Frère admis parmi les siens. C’est des professionnelles-de-la-petitenfance. On la leur fait PAS.

Pendant deux, trois, quatre jours, la machine tourne vrouuuum vrouuuum alors que la bête se Gremlinise sans prévenir à toute heure du jour ou de la nuit. BHOUERGHHHHHH. Putain nan, merde mes draps ! Jusqu’au jour où la nounou vous appelle au bureau.

– Je me sens pas très b…. VENEZ, venez VIIIITE ! Je crois que je vais v…….

– Nan mais maman elle a vomi partout la nounou. Même dans la poubelle. Beuuu j’ai mal au veeeeeeeeentre.

Et que la routourne tournera ainsi tout l’hiver, en un incessant passage de relais gloubi-boulesques. Lorsqu’il retournera parmi les siens, après que toute la famille aura bouffé du riz pendant une semaine, Petit Frère, forcément pas encore bien vaillant, nous chopera un nouveau petit truc de son cru. Rhino, grippo, POUX ou notre éternelle grande copine la GASTRO, qu’on refilera joyeusement à nos amis, familles, collègues, qui heureux de perdre quelques kilos chez soi aux frais de son employeur, qui absolument outré que vous ayez pu leur cacher le piteux état général de votre cellule familiale. Bref, la joyeuse quinzaine de la bactérie intestinalo-gastrique reprendra la tête des tendances automnes-hiver, bravant froid, Noël, vacances et antibios, squattant joyeusement votre foyer sans que rien ne puisse venir démoder ce marronnier de la mère de famille.

Oh allez, si ça s’trouve, un jour, on en rira (mais si, mais si).

3 réflexions au sujet de « La grande chaîne du vomi »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s