Scoop ! The Veste : on a retrouvé le styliste de Crocodile Pagny !

Depuis le premier épisode de The Voice, une question taraude les internautes : qui habille Florent Pagny ? Où peut-on acheter les mêmes vestes  que lui ? J’veux du cuiiiir, pas du peep-show, du vécu…

Dans son dernier numéro, Voici précisait que Florent s’habillait seul, et n’avait pas de styliste attitré. Mmh, il me fallait enquêter. Et bingo, renseignements pris, j’ai trouvé ! Il se murmure même que, contrairement aux autres coaches, Manimal Pagny serait le seul à refuser les conseils de la prod’ (qui, à chaque tournage, se l’est certainement tenté « Euh… Florent, t’es sûr, là, pour ta veste en reptile moutarde ? » « Dis Florent, regarde ce que je t’ai trouvé, un joli petit pull marin » « Eh Florent, regarde par là  ! » puis HOP, jetage de trois gorilles sur Florent pour lui arracher son dernier boléro en rhinocéros). La semaine dernière, même le très policé Nikos s’y est collé, insistant lourdement auprès du chanteur reptilien : « Vous aimez le cuir Florent, hein Florent », sans qu’il relève. Florent ne parle pas de son look. Florent EST le look.

Car c’est bien mal connaître l’animal que d’avoir pensé pouvoir imposer quoi que ce soit à notre amoureux de « la liberté de penser » ! Non, sur The Voice, on sait que Florent refuse tout conseil parce que déjà, il kiffe son Dundee style… mais aussi parce qu’il serait sous contrat plus ou moins officiel avec un styliste. MAIS QUI EST CE STYLISTE ? vous demandez-vous fébrilement depuis des semaines, désireux vous aussi de faire craquer les filles tout de peau moulé.

En exclu, je vous file le tuyau : Floflo s’habille chez… Gérard Sené ! La preuve en images :

J’ai pu, à la rubrique « Cuir et peaux » (introduite ainsi : « Les meilleures peaux de Cerf, Renne, Cheval (sic), Mouton et Agneau français pour des modèles de légende »), récupérer pour vous quelques modèles pas encore porté par le baryton cathodique :

J’ai trop hâte, pour ce dorsal croco !

Son nom ne vous dit peut-être rien, mais Gérard Sené n’est pas un inconnu. Parmi les people acquis à sa cause ? Johnny, of course (et certainement Laetitia, la catwoman de LA), mais aussi, et Gérard s’en vante moins, Giuseppe ! Mais si vous savez, le fils de Marie-France, dans « Qui veut épouser mon fils« , complètement gaga des longues chaussures du biker couturier.

Vous doutez encore ? Gérard Sené himself a confirmé l’info sur sa page Facebook :

Et voilà ! Maintenant, vous pouvez foncer adopter la Pagny’s touch ! Ne me remerciez pas, Sené rien…

#TheVoice épisode 2 : Atef m’a mis les poils !

Non, je ne regarde pas tous les soirs la télé mais grâce au replay fort défectueux de TF1, j’ai pu, après 4 essais et erreurs 16 plus tard, voir ce fameux second épisode ayant réuni 8,5 millions de téléspectateurs, les pubs en moins mais toujours avec Nikos qui me propose de gagner 10 000 euros ou un voyage à New York (j’ai d’ailleurs beau recompter à chaque fois dans ma tête, je préfère quand même les 10 000 euros).

J’avoue avoir un peu baillé la dernière fois devant des prestation dont aucune n’était parvenue à me faire oublier que cela fait 10 ans maintenant qu’on écoute des chanteurs amateurs chantonner ou hurler leur UNIVERS devant des coachs plus ou moins médiatiques. Et je pensais sincèrement que depuis Christophe Willem, messie de la télé-crochet musicale, nous n’avions plus rien à attendre de ce côté-là… jusqu’à l’apparition divine.

Le petit reportage nous annonce donc Atef, 40 ans. Je me devais déjà d’apporter mon soutien à un membre de la génération X, qui rappelle d’ailleurs très justement qu’il est plus que rare de percer après la quarantaine (raison des angoisses persistantes de ma génération mais ceci est un autre débat largement débattu dans la rubrique éponyme). Je fais pourtant la moue devant Atef, pas très stylé, petit foulard autour du coup, nuque quasi vairellienne (du footballeur Tony Vairelle, que les plus vieux connaissent ndlr) et petite voix d’enfant. Je reste dubitative également lorsque ses accompagnants (trois amis d’Atef, donc, tous musiciens nous dit-on, qui racontent chacun que leur candidat possède une voix capable de scotcher n’importe qui). Atef va chanter « Ben« , de Michael Jackson. Il marque un point, c’est l’une de mes chansons préférées. Mais, comme ont dit dans la real musicale, il s’attaque à du TRES TRES LOURD. Je demande toujours à voir… Et là… comme dirait Louis Bertignac, j’ai pris la claque de ma vie ! Exit Willem, Doré et consors. Atef m’a mis les poils comme jamais, les quatre jurés se sont retournés, et moi j’ai sangloté sous le regard navré de mon concubin (« Ma pauvre, tu fais pitié… ») Je vous laisse juger par vous-même cette prestation, quant à moi, je me la refais un petit coup.

The Voice va-t-il ressusciter La Nouvelle Star ?

Hier soir, c’était un peu la pénurie real-télévisuelle sur les hertziennes.

Rabattage, donc, sur la TNT où il y a souvent à boire et à manger. Mais là, merci W9, on nous avait programmé « Le Meilleur de Nouvelle Star » épisode 2, commenté par un Dédé Manoukian tout nostalgique. Et bha franchement, j’avais oublié combien c’était bien La Nouvelle Star, et combien aucun programme depuis n’a réussi à restituer ce petit côté trendy, libre, frais et non sponsorisé (oui, je sais c’est sponsorisé mais c’était scred) qui faisait le sel de l’émission.

J’ai donc versé ma petite larme comme à l’époque devant les prestations d’Amandine Bourgeois, la Janis Joplin qui n’a jamais réussi à percer, Benjamin Siksou, son dauphin, beau gosse multi-talents (très bon chanteur, musicien, danseur et comédien) injustement évincé et qui depuis traine ses guêtres dans d’obsurs films français vus seulement par moi et quelques-uns le dimanche matin par hasard sur Canal +.  Le clou, c’était bien sûr les reportages sur Julien Doré et Christophe Willem, les mascottes. N’empêche quelle belle époque (oui, je suis vieille), Willem et sa reprises de « Sunny » ou Doré et son « Lolita ».  On a pu revoir aussi les demi-finalistes qui ont réussi, j’ai nommé la très talentueuse Camelia Jordana (supplantée par… Soan le dégueu soulignons-le !!!) et Amel Bent qu’on ne présente plus.

Quant aux jurés, de Manoukian à Marianne James et ses larmes de crocodile, Lio à poil et ses airs de tragédienne, Sinclair et son regard plein d’ennui et Dove Attia le polytechnicien arrivé là on sait pas comment, ils me manquent tous (ah oui et Marco Prince mais franchement qui s’en souvient ?).

Samedi soir, TF1 et Shine (les producteurs de Masterchef) lanceront en grande pompe The Voice, nouveau programme musical inédit en France. on se la retente, donc, après plusieurs années de coupure du son. Faut dire qu’on n’en pouvait plus d’entendre des ménagères chantonner Tété, Adèle ou Mariah Carey l’air habité. The Voice offrira la particularité de faire sélectionner ses candidats à l’aveugle par les 4 jurés. L’objectif ? Prouver que la prod ne choisira pas le gagnant sur sa gueule, son look et son potentiel marketing. Voeux pieu puisque dès les primes suivants, le jury recouvrera la vue et pourra gicler les Susan Boyle désagréables à l’oeil du téléspectateur de TF1.

The Voice peut-il ressusciter La Nouvelle Star ? Peu de chance, déjà parce qu’il n’est pas sur le même créneau : le présentateur choisi est malheureusement Nikos. On l’aime bien, Nikos, mais on sait d’avance qu’il est là pour rameuter les milliers d’adolescentes qui polluent Twitter de posts mentionnant leur idole (reviens Virginie Effira ! Le ciné c’est pas pour toi !). Ensuite parce que le programme ne sera pas en direct, dommage… Enfin, parce qu’après s’être cassé les dents auprès de people un peu plus appétissants que les membres du jury final, la prod a dû se contenter de Jenifer (ça passe, mais avouons qu’elle n’a pas fait grand chose à part galocher un Corse depuis plusieurs années), Florent Pagny (bon client, souvent prompt à blagouiller et surtout sans langue de bois aucune. le direct aurait été cool pour ça), Garou (totalement inutile et assez effrayant avec sa grosse voix et sa grosse tête) et enfin Louis Bertignac, ex meilleur ami de Carla Bruni (je crois que ça colle pas trop avec son nouveau mec donc ils se sont éloignés…) à qui on a imposé la transformation capillaire la plus grotesque de ces dernières années (Lorie mise à part bien sûr).

Mais je suis open, et j’aime les programmes de Shine. Donc, j’attendrai sagement samedi soir et ne manquerai pas de faire mon mea culpa si ce nouveau prime formaté pour les fans nikosiennes parvient à me happer, moi vieille addict télévisuelle.