Strip-Tease is the new « Des souris et des hommes »

L’expression n’est pas de moi mais d’une twitta qui, hier soir, lors de la diffusion du premier reportage de « Strip-Tease », la mythique émission de notre adolescence reprogrammée pour la première fois ce 2 juillet par France 3, commentait le programme. Hasard ou coïncidence, celui-ci vint habilement se placer dans la grille juste après le générique de fin du 1er épisode de « L’Amour est dans le pré » saison 7 (qui battit des records d’audience, plaçant M6 une nouvelle fois devant TF1, dans la débâcle avec ses Experts de toutes les villes mais c’est bien fait), et portait sur… un jeune agriculteur qui cherche l’amour…

On ne crache pas sur Strip-Tease, l’émission chic et choc du PAF, dans laquelle aucune voix off ne vient influencer le téléspectateur soumis à son seul jugement. Et pourtant, force est de constater que « le magazine qui vous déshabille » a choisi de dévêtir hier soir une belle pièce, histoire de faire de l’audience (Mais non !). En effet, « Recherche bergère désespérément », en plus d’être estampillée France profonde et agricole, a choisi d’ajouter de la thématique star à de la thématique star en faisant intervenir une jeune Roumaine promise à Damien, notre agriculteur prognate et semi-neneu. Oui, comme dans « Je vous trouve très beau », le film de Michel Blanc, mais surtout comme dans « JB cherche l’amour »,  le reportage le plus multi-diffusé, partagé et commenté de ces dix dernières années (j’exagère à peine).

Hier soir, donc, les téléspectateurs chauffés à blanc par les perles des agriculteurs poussés par une Karine Lemarchand taquine  se frottaient donc les mains dès le lancement du générique inquiétant de Strip-Tease à 23h10. Gros cor de chasse et clarinette, dessins  animés criards et quelque peu monstrueux se sont agités quelques secondes avant de laisser apparaître l’image d’une campagne triste, grise et désolée, bien loin des champs bucoliques et surcolorés de M6. « Ma grand-mère m’a acheté une Roumaine à 2000 euros », c’est ce que l’on comprend dès les premières images lorsque débarque une mère maquerelle décolorée, accompagnée de la malheureuse et désormais célèbre Roxanne, endoudounée comme toute pauvre roumaine qui se respecte, l’œil un peu apeuré mais encore curieuse de découvrir la merveilleuse vie française que la vieille rombière lui a fait miroiter. Elle entre donc dans sa nouvelle famille et découvre pépé gros nez, qui se tripote déjà à travers le pantalon en voyant arriver cette chair fraîche venue de l’Est, mémé, celle qui a passé commande d’une « belle fille qui parle français et ait son permis de conduire », mais surtout de Damien, son promis, sorte de Dany Boon qui aurait bouffé Wayne Rooney, souriant niaisement de sa mâchoire prognate, prêt à perdre son pucelage devant mémé, pépé et les caméras si la timidité ne l’en avait pas empêché. Grand bien lui en a pris, quant au téléspectateur, il préfère ne pas savoir ce qui s’est alors passé dans le slip sale de Damien.

È veut habiter en France ?

– Une petite blonde c’est bien, hein ?, demande mémé, pas peu fière. È veut habiter en France ?, ajoute-t-elle en parlant très fort, pour se faire comprendre de la Roumaine achetée, laquelle est totalement décomposée, scotchée sur le Damien, se conditionnant certainement (bon, si on éteint la lumière, que j’écarte sagement les cuisses et que… Haaaaaaa !!!) comme le laisse à penser son regard terrorisé et empreint d’horreur.

Quant à pépé, il glousse silencieusement (oui, c’est possible), et inspecte la blondinette avant de gueuler :

– A l’é mignone, hein ? Epi Damien, y fallait pas une fille trop sophistiquée hein ?

Sur le mur, le papier peint marron orné d’assiettes fleuries ajoute à la sensation d’étouffement.

Plan suivant [extérieur jour] : nous quittons enfin le salon si noir que même les mandarines de la prod ne sont pas parvenu à l’éclairer pour partir vagabonder dans la campagne. Toujours celle de Fourniret, pas celle de Karine. Le Damien a pris son courage à deux mains et tient fermement celle de la Roxanne, dont le regard est devenu le même que celui de Katie Holmes : vide de toute substance. Sur ce, la maquerelle se barre lâchement, abandonnant aux ogres leur proie, et criant avant de remonter dans sa voiture chauffée, visiblement ravie d’échapper rapidement à la curée :

– Roxy allez, bonne chance !  (tape sur l’épaule, caresse compatissante et désolée mais néanmoins ferme de la maquerelle).

[Intérieur jour/nuit, on ne sais plus trop bien]

Pépé et mémé détaillent encore et toujours la Roumaine empaillée :

Pépé (en boucle) :

– Elle est belle fille hé ? 

Mémé, à Roxanna : T’es BEEELLE ! 

La Roxanna sourit avec lassitude.

Mémé : Ha ça elle comprend, hé ? (comprendre : cette salope). Puis reprenant, du coq à l’ « âne » : Je la vois bien aux moutons ! A comprend pas encore le français mais a l’sens du travail ! 

Un ami/voisin, venu téma la Roumaine :

– A d’quel pays ? 

Colle pour pépé, mémé et Damien, qui font tous trois des duck faces sans sourire.

– Euh… Roumanie j’crois , tente mémé (bingo mémé)

L’ami, dubitatif : Ché pas j’connais pas c’est où ? 

Mémé, pensive : Bonne question… 

Un ange passe.

Plus tard, Damien déclarera sa flamme à Roxanna car, comme dans toute bonne télé-réalité – ah non zut docu-réalité – qui se respecte, on y tombe amoureux pour la vie en quelques minutes, les mêmes que celles de sa furtive célébrité.

Tu me plais ! 

Roxanna tourne la tête, gênée par la main moite de son prétendant, pensant à sa mère si malheureuse en Roumanie qui espérait pour elle une vie meilleure en France. A sa gauche, l’orée du bois et cette forêt angoissante peuplée de dépeceurs de joggeuses. A sa droite, Damien, sa bite et sa doudoune. Au-dessus d’eux les nuages perpétuels de  cette région où il semble que jamais il n’ait fait beau. Devant eux, la caméra silencieuse des équipes de Strip-Tease, coupables elles aussi de laisser la jeune victime aux mains de ses ravisseurs, avant de lâchement regagner Paris pour monter ce « docu-réalité » en ricanant un mug à la main.

« Superbe reportage de Strip-Tease sur la vie de Ribery s’il n’avait pas été footballeur », tweete un Internaute noyé dans le flot de commentaires tantôt amusés, tantôt choqués, puis peu à peu honteux de se trouver là, à rire de cette misère qui peu à peu prend un goût amer.

Hier, « L’Amour est dans le pré » a réuni plus de 6 millions de téléspectateurs. Damien et Roxanna, 900 000.

Pour voir le reportage, c’est par là.

5 réflexions au sujet de « Strip-Tease is the new « Des souris et des hommes » »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s