Rihanna au Parc est-elle le nouveau DiCaprio chez Victoria’s Secret ?

rihannaparcDimanche soir, lors du clasico tant attendu sis au Parc des princes à Paris, France, quelle ne fut pas la surprise des spectateurs et téléspectateurs lorsqu’ils découvrirent dans les tribunes de la porte d’Auteuil la superstar Rihanna, tranquillement installée sur les inconfortables sièges de plastoc à mater un match de Ligue 1 que seul un français sait apprécier. Maquillée, coiffée (bref bien loin du look arboré par votre humble débriefeuse au même instant), concentrée, la bombe milliardaire semblait plus impliquée encore par sa mission qu’aux défilés auxquels elle avait assisté la journée même, Fashion week oblige.

Diable. Se pût-il que le championnat hexagonal fût devenu si exaltant qu’il se transportât « à l’international », jusqu’au pays de l’Oncle Sam, faisant se déplacer les plus grandes pointures du show-business venues tout exprès se les cailler une fin de week-end face les Trois Obus plutôt que de siroter tranquillou des thé gingembre-quinoa dans le confort ouaté d’une suite au Bristol ? Non.

Rihanna, ce qu’elle kiffe, ça n’est pas tant le 4-3-3 que les petits philosophes à grandes chaussettes qui s’ébrouent avec ferveur sur la pelouse hirsute. Eh oui, aussi dingue que cela puisse paraître, cette fille, incroyablement belle, riche, talentueuse et indépendante, son kif, c’est le footeux. Même pas le basketteur san-antonien ou le gentleman à la Beckham. Nan ! Le bien nigaud, le franchouillard, le rasé sur les côtés, manchette bêtement tatouée à a va-vite pour combler le vide d’un avant-bras non réglementaire en vestiaire, aprem’ vissés sur la console et portefeuille dédié à l’achat de bolides ostentatoires, de bagouses hors de prix ou de tee-shirts diamantés qu’on portera les grands soirs de CFC.

Du coup, qu’est-ce qu’elle était venue faire, dimanche, Riri, avant de tracer à la mi-temps parce que bon, fallait quand même pas déconner, elle allait pas dérouler les 90 minutes ? Bha son marché, pardi ! La Ligue 1, c’est devenu son défilé Victoria’s Secret à elle. Oui, à l’instar d’un DiCaprio qui, depuis bientôt vingt ans, vient ponctuellement repérer les dernières tendances en matière de blonde ultra-goalée présentée emballée stringuée ailes clipsées sur les podiums, Riri, elle, subit les intempéries parisiennes pour checker de près les mollets des minets bouquetés gominés.

ange

Hello Léo !

Et alors, après Benzema  le surchopeur de l’année, qui est-ce qu’elle est venue faire kiffer, Riri ? And da winner is…

trapp

K.E.V.I.N. ! Oui,Kevin Trapp, le nouveau, l’homme à la double boulette du mois dernier, quasi banni de Paris et donc du pays, qui a pris depuis lundi sa revanche et fait rêver les mâles dans les vestiaires et les chaumières.

Moralité pour tous les footeux de France : quand tu penses que tout va mal pour toi, dis-toi que la routourne tournera, et que, où que tu sois, du SM Caen à l’En Avant Guingamp, Rihanna, peut-être, te sélectionnera.

Allez, #enjoy, Kevin ! Et puis qui sait, Valbuena, la prochaine fois, c’est peut-être pour toi ?

dicapriogiphy

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s